De retour après un séjour à Londres, je ne résiste pas à partager avec vous quelques perles découvertes avec ma moitié au travers de nos déambulations dans les rues de la capitale anglaise. Si vous vous intéressez un peu au street art vous connaissez certainement Banksy, dont les œuvres disséminées partout dans le monde (je vous conseille d’ailleurs de voir le film « Faites le mur ») font le bonheur des vendeurs de T-shirts des boutiques de souvenirs !

Brick Lane, centre du monde du street art ?

Pour ceux qui connaissent Londres, Brick Lane est dans le quartier de Shoreditch, où vous pouvez déguster un très bon curry, tout en parcourant les divers marchés ouverts le week-end. Mais ce qui m’a vraiment surpris dans ce quartier de l’Est Side, c’est la concentration d’œuvres de street art au mètre carré !

Pour vous y rendre en métro, il vous faut sortir à la station Aldgate Est, sortie Whitechapel Road et tourner ensuite à gauche sur Osborn street, puis tout droit jusqu’à Brick lane. Là votre chasse au trésor commence, et il faut bien regarder partout.

A droite sur Hanbury street, vous tomberez sur une très belle pièce de Roa : « The sacred crane » qui date de 2010 et qui reste une des œuvres de street art les plus grandes avec celles sur la Global Street Art Foundation un peu plus loins sur la gauche. Là, vous y trouverez des installations de Dface,  Banksy, Obey, Ronzo et Space invader.

Vous pourrez aussi découvrir sur Spital Street de très belles fresques de Kyle Hughes-Odgers, Telmo Miel, un jardin communautaire sur Cheshire Street avec des sculptures réalisées avec des pneus de voiture !

Les autres quartiers

Bien évidemment, il faut aussi se rendre à Camden Town, quartier très connu pour son marché, mais qui cache aussi quelques œuvres de street art sur James Town Street et dans les alentours.

Enfin vous pouvez aussi vous rendre à côté de la Gare de Waterloo, sortie Leake Street dans le seul endroit de Londres où le street art est autorisé (ça sonne moins sexy !). Ce tunnel a été d’abord utilisé par Banksy en 2008 pour une exposition d’art dans le but de «transformer une fosse crasse, sombre et oubliée » en « une oasis de bel art». Il avait gardé l’emplacement secret jusqu’à ce qu’il le dévoile pour cette expo. Depuis n’importe qui peut s’exprimer sur ces murs avec ses bombes de peinture et malheureusement, il ne reste plus rien du travail de ce dernier si ce n’est que le nom de « The Tunnel Banksy ».